Delete search term

Header

Quick navigation

Main navigation

Domestic Adoption in Switzerland

continuities, changes, and outcomes of irreversible family placements in the 20th and 21st century

At a glance

Description

L’adoption nationale en Suisse

Constantes, changements et impact des placements extrafamiliaux définitifs au XXe et au XXIe siècle

Description


Contexte:
La réforme du droit de l’adoption en vigueur depuis janvier 2018 vise une amélioration qualitative des motifs d’adoption. Cette nouvelle législation entend notamment exercer une influence à long terme sur les conditions d’éducation et le bien-être des enfants concernés par de futures adoptions. À la suite de changements au sein de la législa-tion et de la société, les pratiques d’adoption ont beaucoup évolué en Suisse tout au long du XXe siècle, mais aucun travail de recherche n’a été mené sur le sujet. Les études actuelles relatives aux placements extrafamiliaux en Suisse font ressortir que, jusqu’en 1981, l’adoption pouvait être une mesure de coercition. Des travaux de re-cherche révèlent en outre le peu d’attention accordé – même après 1981 – à l’intégrité et au bien-être des enfants qui n’ont pas pu grandir auprès de leurs parents biolo-giques. Par ailleurs, on en sait aujourd’hui encore très peu sur les circonstances et les effets des jugements d’adoption et des décisions prononcées dans le cadre de procé-dures d’adoption.

Problématique:
Dans le cadre de ce projet financé par le Fonds national suisse, le département Travail social de la ZHAW (Institut de l’enfance, de la jeunesse et de la famille) et l’association PACH – Enfants placés et adoptés Suisse se penchent sur l’histoire de l’adoption en Suisse. Le projet se déroulera de mars 2019 à mars 2022, et étudiera en priorité les deux questions suivantes:
• Comment les adoptions nationales ont-elles été justifiées et mises en place en Suisse entre 1940 et 2000? Qu’est-ce qui a changé depuis, et quelles sont les continuités?
• Quel a été l’impact des pratiques d’adoption sur le parcours de vie des enfants adoptés et de leurs parents biologiques?

Objectifs, données et méthode:
L’objectif de l’étude est de répondre à ces questions afin de comprendre la manière dont les adoptions nationales ont été justifiées et mises en place en Suisse entre 1922 et 2017. Pour ce faire, les chercheurs consultent des fonds d’archives relatives à l’adoption en Suisse alémanique et en Suisse romande. Très peu de ces dossiers avaient été ouverts jusqu’à aujourd'hui. Ils s’intéressent notamment au déroulement des événements, aux motifs invoqués, au regard porté sur les conditions, sur le déve-loppement des enfants et sur la famille, et à la conception de la parentalité et de l’enfance.
Au total, plus de 10 000 personnes issues d’adoptions nationales vivent actuellement en Suisse (sans compter les membres de leur famille). L’adoption est un événement marquant à bien des égards. Afin de tirer les leçons du passé, l’étude s’attache à com-prendre et à documenter les expériences vécues aussi bien par les personnes adop-tées que par celles qui ont confié leur enfant à l’adoption (période: de 1940 à 2000). Leurs parcours de vie constituent une précieuse source d’information pour com-prendre l’adoption telle qu’elle a été pratiquée jusqu’aujourd’hui. Cette démarche ne saurait aboutir sans leurs témoignages.
C’est dans cette optique que des entretiens biographiques, axés sur la narration per-sonnelle, seront menés avec 60 personnes concernées. Il s’agira de comprendre comment les intéressés ont vécu les pratiques d’adoption de l’époque – ainsi que l’évolution ultérieure de la législation et de la société – et comment ces éléments se sont répercutés sur leur parcours.
Dans ce contexte, universitaires et juristes ont le devoir d’écouter les personnes con-cernées et de se plonger dans l’étude des différentes ressources, avec l’intention d’en tirer des enseignements pour de futures applications.

Importance
L’objectif du projet et de la démarche adoptée est de contribuer à faire enfin toute la lumière sur l’histoire de l’adoption en Suisse. Les réponses sont recherchées dans les récits des intéressés et dans les documents consignant les faits. Il ne s’agit pas seu-lement de créer une mémoire collective. Il s’agit également d’approfondir les discours actuels sur les conditions de développement des enfants, la famille, la parentalité, l’enfance et l’intérêt de l’enfant. Compte tenu de la nouvelle législation en matière