L'approche morphologique de la ville et du territoire

Malfroy, Sylvain (Hg.). (). L'approche morphologique de la ville et du territoire. Gianfranco Caniggia: Lecture de Florence. (2. überarb. Aufl.) Fribourg: Haute Ecole d Ingénieurs et d Architectes de Fribourg.

De même que pour faire de la musique il faut être capable de lire une partition, pour faire du projet en milieu urbain il faut être capable de lire les tissus urbains. La forme des réseaux de voirie, la géométrie et modularité des découpages parcellaires, les caractéristiques variables des types d’édifices selon leur insertion dans le tissu, tous ces éléments nous renseignent sur la dynamique de formation de la ville, sur son « squelette » de base, sur ses phases de croissance. 

Les architectes-urbanistes italiens ont été des pionniers, dès les années 1950, dans le développement de méthodes de lecture de la ville, raison pour laquelle la Chaire d’histoire de l’urbanisme de l’EPFZ avait fait appel en 1984 à Gianfranco Caniggia (1933-1987), architecte et professeur de projet à l’Université de Rome, pour un transfert de connaissances. Caniggia, qui à cette époque travaillait sur le plan directeur de protection du centre historique de Florence, avait présenté les résultats de sa « lecture de Florence ». La conférence en italien avait été enregistrée, transcrite et traduite en allemand. 

Je l’avais ensuite publiée avec une longue préface bilingue français/allemand qui tentait de vulgariser la méthode de la morphologie urbaine. Ce document pédagogique polyglotte a rapidement circulé dans les écoles d’architecture en Europe, en Afrique francophone et au Québec. Une version française de la conférence de Caniggia a ensuite été publiée en 1994, à l'initiative d'une équipe d'enseignants de l’Institut supérieur d’architecture Saint-Luc à Bruxelles. A la demande de plusieurs collègues en Suisse et à l’étranger, j’ai entrepris de republier ce texte qui a acquis dans l'entretemps le lustre d'une référence classique pour l’étude de la ville et du projet urbain. 

Je remercie les Professeurs François Nizet et Roland Matthu, de l'Université catholique de Louvain, Site architecture Saint-Luc Bruxelles, d'avoir donné leur accord à cette réédition. Le public spécialisé trouvera dans l'ouvrage qui aurait dû être cosigné par Gianfranco Caniggia et Gian Luigi Maffei, La casa fiorentina nella storia della città (Venise: Marsilio, 1990), l'édition posthume plus complète des résultats de recherche dont le présent document propose un premier aperçu.